Studio Photo Packshot Lunettes

Le photographe de packshot a pour mission de représenter fidèlement chaque produit en donnant une description aussi précise que possible de l’objet photographié. Pour certains produits, cet exercice se révèle particulièrement difficile. Complexes à éclairer, les lunettes offrent un bon exemple de défi technique à relever pour les photographes au niveau de l’éclairage.

En effet, les produits optiques sont composés principalement de deux éléments – la monture et les verres – aux caractéristiques très différentes. Pour obtenir un résultat parfait à l’issue de la prise de vue, chaque partie devrait en principe être éclairée différemment.

Analysons tout d’abord la monture qui nécessite un soin particulier en matière d’éclairage. Correspondant à différents matériaux (métal, acétate…) et à des formes diverses (aviateur, modèles aux lignes sportives, masque enveloppant, lunettes rondes ou anguleuses…), chaque monture doit être traitée au cas en photographie.

Photographe-Lunettes-fond-blanc

 

Trop souvent délaissée et mal éclairée,  la monture constitue pourtant un élément déterminant pour le consommateur au moment de choisir sa paire préférée. L’erreur la plus fréquemment commise consiste à supprimer sans discernement tous les reflets aussi bien sur la monture que les verres en gommant des informations précieuses sur le volume, la transparence et la texture. Prenons l’exemple d’une paire de lunettes de soleil en pastique noir. Une fois tous les reflets effacés, comment savoir si les branches sont mates ou brillantes ? D’où l’intérêt de conserver certains reflets qui renseignent sur l’identité exacte du produit.

 

Verre-Reflet-LunettesPlace maintenant aux verres dont la transparence est un cauchemar photographique par nature! Heureusement, il existe des techniques précises afin de rendre compte de toutes les propriétés du verre (transparence, couleur, volume, état de la surface). En matière de verres teintés, il faut souligner l’importance de ces informations étant donné la diversité des verres existants sur le marché : photochromiques, polarisants, traités antireflets, miroités, bleutés, fumés ou dorés…

Contrairement aux idées reçues, il ne faut surtout pas supprimer tous les reflets au risque d’induire en erreur le consommateur sur les finitions du produit. Comme pour les montures, tout l’art du spécialiste en packshot, consiste à remplacer les reflets indésirables par d’autres plus harmonieux.

Dernière recommandation pour des photographies de lunettes réussies : se méfier du rétro-éclairage mal dosé ! Lorsque le rétro-éclairage est trop fort la luminosité change la couleurs des verres et les branches se trouvent également trop éclairées.