LUMIPROD – Flat Lay – Composition Photo

Flat Lay : composition photo à plat

Composition photo de pièces industrielles de haute précision. Un type de “composition vue du haut” baptisé “flat lay”.

Contracté parfois en un seul mot, le “flat lay” ou “flatlay” est une composition photo vue du dessus. Cette technique de prise de vue, en plongée, est très en vogue sur les réseaux sociaux.

Origine du flat lay ou photo à plat

Aussi appelée “photo à plat“, le flat lay consiste à organiser soigneusement des éléments divers en les juxtaposant sous forme de tableau très ordonné. Il se rapproche d’une “vue éclatée” : une invention graphique de la Renaissance qui permet la représentation de toutes les pièces d’un mécanisme. L’objet semble avoir éclaté de l’intérieur.

Ce procédé donne une vue globale rapide de toutes les pièces d’un mécanisme. Il s’agit à l’origine d’un dessin technique, à visée descriptive. On l’utilise toujours à l’heure actuelle. Dans les fiches de montage des meubles, notamment. Pourtant, le procédé offre des possibilités esthétiques qui dépassent l’objectif descriptif premier. Il fait jaillir du moteur la beauté secrètement gardée de ses composants !

Comme, par exemple, dans cette composition photographique réalisée à partir de pièces industrielles fabriquées par Plastil, spécialiste de la transformation de matières plastiques. Mises côte à côte sous forme de “flat lay”, ces pièces d’outillage dont on ignore la finalité forment un tableau de chasse poétique.

Le flatlay : une composition au service de la beauté

“Beau comme la rencontre fortuite sur une table de dissection d’une machine à coudre et d’un parapluie !” s’exclamait Isidore Ducasse, dit comte de Lautréamont, à propos de la “beauté convulsive” jaillissant des textes surréalistes d’André Breton. Aujourd’hui, on aimerait appeler Lautréamont à la rescousse.

Dans notre société en quête insatiable de l’image atypique, surprenante, qui saura tirer l’internaute de sa torpeur lancinante, il faut peut-être se ressourcer dans la beauté explosive du hasard. Dans la rencontre fortuite d’éléments que notre esprit fonctionnaliste a l’habitude de tenir à l’écart les uns des autres… C’est justement tout l’art du “flat lay” qui fait ravage sur les réseaux sociaux, Instagram en tête.