Le packshot de vêtements photographiés à plat : le standard incontournable

Salopette photographiée à plat.

Salopette photographiée à plat.

Utilisée par la majorité des marques de prêt à porter, cette technique économique et rapide s’est imposée comme un outil de communication efficace pour la presse et ses pages shopping.

Les vêtements photographiés dépliés sur fond neutre puis détourés peuvent facilement être intégrés dans un fond de couleur ou mis en relief grâce à une ombre portée.

Les visuels personnalisables ainsi obtenus s’adaptent de manière souple à tous les contextes et types de supports  Web ou papier.

Offrant une solution de présentation élégante, la photographie à plat (également baptisée « aplat » ou « flat shot ») est ainsi devenue le standard incontournable pour tous ceux qui souhaitent s’assurer de belles parutions dans les magazines.

 

Le packshot de vêtements piqués sur un support : un tombé parfait

Photo packshot d'une chemise présentée en à plat piqué

Chemise photographiée en à plat piqué.

Beau tombé, manches rectilignes, ombres subtiles, rendu vivant mais sans faux pli… Le piqué offre un savoir-faire très prisé des studios photos et des marques.

Consistant à piquer le textile sur un support pour ensuite le photographier verticalement, cette technique permet – de manière plus sophistiquée que le simple à plat – de sublimer la structure du vêtement à l’aide d’épingles.

Conservant tous les avantages du packshot à plat, sa mise en place est plus complexe d’exécution. Elle nécessite l’intervention d’une styliste expérimentée, aussi baptisée « piqueuse », pour obtenir un rendu parfait.

Selon vos besoins, votre budget et le type de vêtements à shooter, il faudra choisir la solution la mieux adaptée. L’équipe d’experts du studio photo Lumiprod peut vous aider à trouver la meilleure option pour obtenir des visuels attractifs en s’adaptant à votre budget.


Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer